Fruits et Légumes

PRESENTATION DE LA BRANCHE FRUITS ET LEGUMES

Illustration fruits et legumes

Felcoop est l’organisation de représentation des coopératives et SICA de fleurs, fruits, légumes et pommes de terre pour les secteurs frais et transformé. La production nationale de fruits et légumes représente environ 15% de la « ferme France » et la part de la coopérative dans la production française (métropole et DOM) est d’environ un tiers. Très vivante et très diversifiée, la branche se caractérise par une vaste palette de produits nécessitant des modes de productions, de transformation et de transport extrêmement variés. La logistique joue un rôle déterminant sur un marché placé sous le signe de la fraîcheur du produit. Certaines productions telles que la pomme, le kiwi, la banane, la pomme de terre ou l’oignon sont ainsi inscrites dans un marché mondial (une pomme se conserve jusqu’à un an dans une bonne chambre froide), tandis que d’autres telles que la nectarine, la salade, la fraise ou la tomate ne dépassent pas les frontières européennes, temps de transport oblige.

L’une des particularités du secteur est par ailleurs d’être soumis à des prix modifiés au jour le jour par confrontation de l’offre et de la demande, les deux étant souvent dépendants des conditions météorologiques et le prix pouvant varier plusieurs fois par jour sur les produits frais. L’impact du prix du marché sur les revenus des producteurs est d’autant plus fort que la production de fruits et légumes frais ne bénéficie pas d’aides communautaires. Les produits transformés, quant à eux sont issus de deux filières distinctes : d’une part des coopératives classiques possédant leur propre unité de transformation, et d’autre part des industriel (Bonduel par exemple) qui passent des contrats avec des producteurs.

Les métiers évoluent, de plus en plus marqués par les progrès logistiques et l’arrivée de l’informatisation, tandis que côté consommateurs, une tendance lourde se dessine en faveur de la 4ème gamme, soit les produits en sachet prêts à l’emploi. La filière reste toutefois très gourmande en main d’œuvre non délocalisable compte tenu des surfaces occupées (récolte, taille des arbres, etc.) et les coopératives s’inscrivent très largement dans l’esprit du circuit court et de la production locale même si l’exportation représente une part non négligeable de la production. L’axe fort de la fraîcheur et de la proximité est aujourd’hui fondamental en termes d’aménagement du territoire, de maintien de la vie rurale et de l’agriculture périurbaine.

Chiffres clés :

200 entreprises coopératives
17 000 salariés permanents
30 à 35 000 salariés saisonniers

Part de la coopération (en % du chiffre d’affaires)
Fruits frais : 35%
Légumes frais : 30%
Pommes de terre : 10%

Industrie de transformation (en % du tonnage)
- Fruits au sirop : 10%
- Pruneaux : 60%
- Champignons appertisés : 85%
- Légumes appertisés : 40%
- 4ème gamme : 45%
- Légumes surgelés : 25%
- Fruits surgelés : 10%

Info branche Fruits et légumes Coop de France