Tabac

PRESENTATION DE LA BRANCHE TABAC

Illustration tabac

France Tabac regroupe 7 coopératives auxquelles adhèrent la totalité des planteurs. Depuis la disparition du Monopole dans les années 1970, son rôle est la mise en production et son suivi, ainsi que la commercialisation et, en grande partie, la transformation des tabacs cultivés sur le territoire national. Les planteurs français assurent 8% de la production européenne (soit 0,5% de la production mondiale). Deux variétés sont privilégiées : le Virginie, un tabac dit « de remplissage », dont la faible teneur en alcaloïdes et goudrons permet d’équilibrer les mélanges cigarette, et le Burley ou « tabac de base », recherché pour son arôme bien particulier de chocolat et noisette.

Au niveau européen, la France est presque le seul producteur de Virginie de remplissage avec l’Allemagne et la Pologne, et le seul producteur de Burley de cette qualité aromatique. L’un des atouts majeurs de France Tabac est de maîtriser plusieurs métiers clés de la chaîne de production et de transformation. Son expertise est renforcée par l’institut technique de Bergerac (Anitta), chargé de l’expérimentation variétale, des techniques culturales, des études économiques, de la mécanisation de la production, etc. L’Anitta assure par ailleurs la formation et le perfectionnement des techniciens des coopératives. Enfin, les 7 coopératives possèdent depuis 1985 une usine de transformation située à Sarlat, où le produit est stabilisé et mis en forme avant utilisation par les manufactures de produits à fumer. Cette particularité française – rare dans le monde du tabac – fait des producteurs français des interlocuteurs privilégiés sur le marché grâce à leur maîtrise de la production et de sa traçabilité.

Comme tout marché de matière première, le tabac est soumis aux cycles du marché international et a été confronté aux fusions successives des grands industriels. Par ailleurs, à l’échelle européenne, la réforme de la PAC (suppression de l’Organisation Commune de Marché du Tabac) a considérablement réduit les aides financières à la production, fragilisant certaines exploitations. Une fragilité parfois renforcée par un co-financement national inégal selon les Régions.

Toutefois, de nouvelles tendances se dessinent, contribuant à modifier la nature et les conditions de la production : forte préoccupation des fabricants concernant le développement durable, demande d’une production biologique, investissements techniques notamment sur les récoltes de Burley (cueillette, séchage, effeuillaison…) ce qui permettrait d’augmenter la rentabilité de la production.

France Tabac en chiffres :

- 7 coopératives et 45 millions de chiffre d’affaire

- 135 équivalents temps plein

- 1 usine de première transformation, à Sarlat (Dordogne), d'une capacité de 20 000 tonnes par an et pouvant employer jusqu'à 170 salariés

- Une structure de recherche, d'expérimentation et formation des hommes (ANITTA) basée à Bergerac

- 2 076 planteurs répartis sur l'ensemble du territoire.

- La France est le 5ème producteur européen

- 6 000 hectares de cultures (4 000 Virginie et 2 000 Burley)

- 18 000 tonnes de production par an, à raison de 97 % de variétés blondes et 3 % de tabac brun, exportés dans 20 pays

- 500 à 800 heures de travail à l'hectare selon les variétés

Info branche Tabac Coop de France