Un Fonctionnement spécifique

LA METHODOLOGIE ADOPTEE :

L'Observatoire s'est engagé dans une démarche de coconstruction de ses outils pour l'implication de l'ensemble des acteurs et s'est attaché à conserver une démarche pragmatique en partant des besoins des entreprises et des salariés.

L'implication des salariés, des entreprises et des Branches :

  • Afin de définir les emplois au plus près de la réalité, de leur exercice, 120 entretiens directs ont été menés 110 entreprises des dix branches de l'Observatoire.
  • L'analyse des emplois a été effectuée dans un panel d'entreprise représentatives auprès de salariés, de leur encadrement de proximité, du directeur de la structure ou du DRH.
  • Le contenu de ces emplois a été enrichi et retravaillé au fil des réunions Nationales de Branches et par des groupes de travail paritaires.
  • Les emplois ont été également étudiés au sein de groupes Interbranches au niveau National et Interrégional, constitués de directeurs de coopératives, de DRH, de Responsables de formation, de représentants d'organisations salariés et de salariés de l'emploi visé.
  • Le Comite de pilotage (COPIL) : la validation finale de la cortographie et des fiches emplois du répertoire a été effectuée par le COPIL. Il priorise et complète les choix opérés par les commissions sociales de branche et les groupes de travail interbranches interrégionnaux. Il préserve enfin la cohérence et la rigueur méthodologique de la démarche.

Au total, ce sont plus de 60 réunions qui ont été menées entre 2010 et 2011 et 25 groupes de travail constitués afin de faire vivre cette démarche itérative spécifique à l'Observatoire de la Coopération agricole :

  • associer étroitement les coopératives et leurs salariés, par branche et par territoire, à la production de ces outils,
  • et ainsi, assurer le débouché opérationnel dans un processus d'aller retour dynamique permanent.